Aphorisme : « Les réformateurs de l’enseignement »

 Mercredi 31 janvier, 9h17

À chaque fois qu’une personne dit « il faut transformer l’éducation », « nous devons éduquer nos enfants à … », etc., j’entends ceci : « La société actuelle me déçoit. Elle n’est pas entièrement conforme à ma vision du monde. C’est pourquoi je prône l’imposition de ma vision des choses à des êtres sans défense, facilement endoctrinables et qui ne remettront pas en question mes convictions. » La prise en otage de la thématique de « l’éducation » dans les discussions publiques trahit une conception que je nommerai « hitlérienne » de la jeunesse, et j’utilise ce terme pour frapper les esprits et sensibiliser les gens de bonne conscience à l’aspect totalitaire de leurs propos.

Heureusement et malheureusement, l’impact du système éducatif est minime. Les jeunes s’influencent entre eux, sont influencés par leur famille et par les préjugés des enseignants qui demeurent des êtres mortels.

Mes propos sont sur ce sujet un peu dur – ils ne sont pas très intelligents – mais comprenez comme me font horreur les moralisatrices et les moralisateurs.

Ce contenu a été publié dans Aphorismes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.